Tarawih, un pilier du Ramadan ?

Tarawih, un pilier du Ramadan ?

12

Le mois béni du Ramadan est rythmé par des pratiques et des rituels qui définissent son caractère spirituel unique. Parmi ces pratiques, la prière de Tarawih occupe une place particulière dans le cœur et la vie des fidèles.

ACCUEIL
/
ARTICLES TARAWIH
/
Tarawih, un pilier du Ramadan ?
Partager Partager Partager
Croyant musulman qui prie seul la nuit du ramadan

Croyant musulman qui prie seul la nuit du ramadan

Ecrit par

Mis à jour le Wed 27 Dec 2023 à 12:48

Introduction au Tarawih

Alors que les musulmans du monde entier se réunissent pour observer ce mois de jeûne, de prière et de réflexion, il est essentiel de comprendre la nature et l'histoire de la prière de Tarawih. Cet article explore si Tarawih peut être considéré comme un pilier du Ramadan, en s'appuyant sur des sources historiques et des témoignages.

Origines et pratiques initiales

D’après Zaid ben Thabit : « Pendant le Ramadan, le Prophète se fit une cellule. Je crois bien, dit Bosr, rapportant ce hadith, que Zaid ajouta, avec une natte. Il fit la prière pendant quelques nuits. Un certain nombre de compagnons du Prophète ayant suivi sa prière, celui-ci, dès qu’il s’en aperçut, resta assis (et cessa de se montrer). Puis il alla vers ses compagnons et leur dit : Je connaissais bien les sentiments que votre conduite m’a manifesté. Dorénavant, ô fidèles, priez dans vos demeures, car la meilleure prière pour un homme est celle qu’il fait chez lui, à moins qu’il ne s’agisse de la prière canonique ».

Selon Zaid ben Thabit, un compagnon proche du Prophète Muhammad, pendant le Ramadan, le Prophète se fit une cellule pour prier. Il a été observé par certains compagnons qui ont ensuite commencé à suivre sa prière. Cependant, conscient de leur présence, le Prophète a cessé de se montrer, ordonnant de prier à la maison pour l'homme tout en précisant la raison que la meilleure prière pour un homme est celle qu'il fait chez lui, sauf pour les prières canoniques obligatoires. Ce récit initial explique l'enseignement du Prophète que la prière individuelle pendant les nuits de Ramadan fut établie, claire et respectée par les compagnons du Prophète jusqu'au califat d'Omar.

Le changement sous le califat d'Omar

Ibn Chihab dit : « Jusqu’à ce qu’Omar les rassemblât derrière Obayy ibn Ka’b, qui guida leur prière durant les veillées du Ramadan. Ce fut là la première fois que les gens se rassemblèrent derrière un seul lecteur pendant le Ramadan ».

Le savant Tabari : « Le premier à avoir rassemblé les gens sous la direction d’un seul lecteur durant le mois du Ramadan est Omar ».

Al ‘Askari dit : « Omar est le premier qui a ordonné de faire des prières collectives pendant les nuits de Ramadan (Tarawih)

Omar ibn Khattab a dit à Obay ibn Kaab : « Les gens jeûnent le jour et ne lisent pas correctement le Coran, si tu lisais pour eux le soir ? » Obay ibn Kaab lui répondit : « Ô prince des croyants, ceci est une chose qui n’existe pas » ! Omar lui répondit : « Je sais que cela n’existe pas, cependant c’est une bonne chose ». Ainsi, Obay ibn Kaab dirigeait l’office en Vingt génuflexions.

Omar ibn Khattab, le deuxième calife après la mort du Prophète, a marqué un tournant dans la pratique de Tarawih. Il est noté que c'est lui qui a commencé à rassembler les gens sous la direction d'un seul lecteur pendant le mois du Ramadan. Cette initiative a été vue par lui-même comme une innovation bénéfique. A contrario, des compagnons tel que Obay ibn Kaab s'est offusqué de cette idée, puisqu'elle n'existait pas. En effet, cette décision a été interprétée par des compagnons comme une déviation des pratiques établies par le Prophète, qui n'avait jamais rassemblé ses compagnons pour une prière collective à la mosquée pendant le Ramadan.

Les points de vue divergents

Ahmed rapporte, dans la version d’ibn Abi Dhib de ce hadith, selon Azzuhri, ce qui suit : « Le Messager de Dieu n’avait nullement rassemblé les gens pour la veillée (qiyam) ».

Selon Abou Horeira : « J’ai entendu le Prophète inciter à veiller durant le mois du Ramadan, cependant, il n’a pas réuni les gens pour la veille nocturne »

Az-Zohry dit : « On doit se conformer aux ordres de l'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – en se tenant toujours aux derniers en date ».

Les rapports indiquent que le Prophète n'a jamais prié avec ses compagnons durant les mois du Ramadan à la mosquée, une tradition que certains estiment devoir être préservée. L'innovation d'Omar, bien qu'elle ait été adoptée et perpétuée par la majorité de la communauté musulmane, est vue comme une désobéissance ouverte au Prophète et une pratique innovée blâmable.

Acte qui fut le dernier en date, à savoir d'ordonner au gens de prier à la maison, les hadiths que nous avons vu nous explique à la fois que le Prophète n'était pas conscient que des gens prier derrière lui, mais qu'il enseigna aux compagnons ce qu'ils devaient faire : aller prier chez eux, en leur précisant une raison prophétique : la meilleure prière pour l'homme est celle accomplie chez soi, sauf les prières obligatoires. Aussi, des savants nous rapporte comme Ahmed, ou le compagnons Abou Horeira que le Prophète n'a jamais réuni les gens pour la veillée nocturne. Ces propos sont en adéquation avec le hadith authentique situé dans le Sahih de Boukhari et Mouslim, rapporté par Zaid ibn Thabit.

Cette question s’impose : Est-ce que le Prophète a prié avec ses compagnons durant les mois du Ramadan ? Non jamais ! Jamais, et cela bien qu’il connût d’autres mois du Ramadan, le Prophète n’a jamais rassemblé ses compagnons pour prier avec lui à la mosquée. Il n’est donc permis à personne de le faire après lui.

Tarawih aujourd'hui

De nos jours, la prière de Tarawih est largement pratiquée par les musulmans du monde entier pendant le Ramadan. Pour beaucoup, c'est une période de spiritualité accrue, de récitation du Coran et de réflexion personnelle. Les mosquées se remplissent de fidèles qui prient en congrégation, suivant l'imam dans des récitations et des prières prolongées. Cette pratique est devenue pour beaucoup un élément central de l'expérience du Ramadan, renforçant soi-disant la communauté et la dévotion personnelle.

Or, l'innovation caractérisée est précisément là, c'est-à-dire le fait de rassembler des gens pour prier à la mosquée alors que le Prophète ne l'a jamais fait. Le Prophète dispersa les gens, Omar a fait l'exact contraire.

Conclusion

La question de savoir si Tarawih est un pilier du Ramadan est complexe et nuancée. Bien que n'étant pas un pilier du Ramadan dans le sens traditionnel comme le jeûne (Sawm), la prière (Salat), l'aumône (Zakat), ou le pèlerinage (Hajj), Tarawih occupe une place de choix dans la pratique et l'observation du mois béni. Elle représente l'évolution de la compréhension et de la pratique religieuses au fil du temps, illustrant comment les communautés peuvent interpréter et adapter la religion au profit de leur passion, ou au profit d'un culte de la personnalité.

Le tarawih est un pilier du Ramadan dans notre époque, au regard des textes qui arrangent les sectes, les groupes ou encore les avis des uns ou des autres savants et juristes. Généralement, leur méthode consistera à prendre des textes à décharges du Tarawih, pour implenter dans la pensée collective, une vision qui ne remet pas en question tant à la fois leurs intérêts que leurs statuts de dits "savants". À notre époque, c'est pour l'orgueil. À une époque plus ancienne, c'était pour éviter la prison, la torture ou le meurtre.

Mais, le tarawih durant le vivant du Prophète n'aurait jamais pu être un pilier, puisque cette prière n'existait pas. Le Prophète étant mort, il a laissé un enseignement indélébile et immuable : celui de respecter sa parole, de le suivre sans concession, en traçant la voie droite par son comportement, ses actes et ses paroles. De prier chez soi, les nuits du ramadan ou en dehors du Ramadan, pour ce qui fait partie du non-obligatoire fut là un pilier, permettant aux croyants de se rapprocher, de se connecter au plus proche du Seigneur de toutes choses.

Ramadan 2023 : Quelques conseils pour que ça compte écrit par Maamar Metmati
Ramadan 2023 : Quelques conseils pour que ça compte

Mis à jour le 01/02/2023 à 15:34
Ramadan 2023 arrive bie [...]

LIRE

Tarawih, un pilier du Ramadan ? écrit par Maamar Metmati
Tarawih, un pilier du Ramadan ?

Mis à jour le 27/12/2023 à 12:48
Le mois béni du Ramadan est r [...]

LIRE

Tarawih : Les deux coups de ciseaux fatals écrit par Maamar Metmati
Tarawih : Les deux coups de ciseaux fatals

Mis à jour le 14/02/2023 à 12:03
Tarawih, une prière inventée [...]

LIRE